Nouvelle dédicace
Dédicaces :
barbara -
le plaisir d’une webradio amateur mais gérée comme une pro bravo à l’equipe

ACTU CONSO : Hausse des prix et pénurie : huile de tournesol, œufs... le patron de Lidl énumère les produits concernés

Publié il y a un mois

L'inflation provoque des tensions sur le secteur alimentaire. Alors que de nombreux produits connaissent déjà des hausses de prix, le patron des magasins Lidl a fait le point.

Michel Biero, le patron France de l'enseigne discount a livré ce dimanche 3 avril une interview à nos confrères du Parisien, dans laquelle il évoque le contexte d'inflation et les évolutions à prévoir côté prix et approvisionneL'huile de tournesol augmente

Son discours rejoint d'ailleurs celui que Michel Edouard Leclerc a tenu ce dimanche au micro de BFM. Selon lui, il n'y a pas de risque de pénurie. Le patron de Lidl a d'ailleurs réagi aux recommandations de rationner ses achats d'huile de tournesol.

S'il confirme bien avoir donné la consigne de disposer des affichettes recommandant de ne pas dépasser un certain nombre de litres par personne, il dément en revanche tout risque de pénurie. "Certains consommateurs font des stocks", explique-t-il pour justifier l'absence ponctuelle de certains produits dans les rayEn revanche, concernant les prix de ce produit, Michel Berio est sans appel, il va bien augmenter. Il a d'ailleurs déjà augmenté puisque le litre est passé de 1,79 € à 2,10 € en trois mois, explique le patron de Lidl.

Canards, poulet... Situation tendue

Entre la grippe aviaire et le fait que l'alimentation de la volaille dépende beaucoup de l'Ukraine, le patron de Lidl redoute en revanche des difficultés sur les produits issus de l'élevage aviaire. En effet, "la situation est tendue", reconnaît Micel Berio, qui se demande à ce stade s'il y aura des disponibilités sur certains produits, notamment s'il y aura suffisamment de canards à Noël 2022.


  1. Les prix devraient donc forcément suivre. Sur le bœuf et le porc, de nouvelles augmentations devraient se faire sentir dès la semaine prochaine, avec une hausse en moyenne de 40 centimes par kilo.Une hausse, qui devrait se faire sentir également dans d'autres enseignes puisque chez Leclerc, les prix vont aussi connaître des augmentations. "Oui, l'aliment pour le bétail va augmenter, donc ça va induire un coût de production pour la volaille la viande rouge ou le porc", a-t-il indiqué sur BFM. 
">
Chargement... La BA Radio
La B.A Radio